Carrefour de la littérature, des arts et de la culture
 
CLAC Mitis
THÉS LITTÉRAIRES 2012

Jardins de Métis - 16h


20 mai

Élise Turcotte

10 juin
Jean Désy

8 juillet
Pierre Nepveu et Annie Landreville

22 juillet
Dominique Demers

12 août
Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque

26 août
Marjolaine Potvin

16 septembre
Jean-Simon DesRochers et Stéphanie Pelletier

30 septembre
Thierry Leuzy

 
Communiqués

Les communiqués annonçant les thés littéraires de la saison 2012 sont accessibles ici.

 
Partenaires
Carrefour de la littérature, des arts et de la culture
20 MAI : ÉLISE TURCOTTE

Élise Turcotte

Élise Turcotte

Née à Sorel en 1957, Élise Turcotte s’est rapidement imposée comme l’une des voix majeures de sa génération. Elle s’est d’abord fait connaître comme poète, en faisant paraître, en 1980, un premier recueil, La mer à boire, bientôt suivi de plusieurs autres, dont La voix de Carla et La terre est ici, qui lui valurent à deux reprises le prix Émile-Nelligan décerné à un jeune poète québécois. En 1991, elle a immédiatement connu un succès critique et populaire, avec son premier roman Le bruit des choses vivantes. Elle a reçu à l’automne 2002 le Grand prix du Festival international de la poésie de Trois-Rivières. En 2002, elle a aussi publié La maison étrangère pour lequel elle a reçu le prix du Gouverneur général. Son roman le plus récent, Guyana, est paru en septembre 2011 et a remporté le Grand Prix du livre de Montréal 2011.

 

Accompagnement musical : Martin Roussel - piano
                                             et Steeve St-Pierre – violon

St-Pierre_Roussel

Après avoir complété un baccalauréat en performance piano jazz à l'Université Concordia avec le pianiste Jan Jarczyk et les cours de piano de niveau maîtrise à l'Université McGill toujours avec M. Jarczyk, Martin Roussel poursuit une carrière de pianiste, directeur musical, de compositeur et d"arrangeur. Il dirige le Martin Roussel Jazz Quartet.

Steeve St-Pierre est violon solo de l'Orchestre symphonique de l'Estuaire depuis sa fondation en 1993. Après des études en musique classique, il se passionne depuis quelques années pour la musique traditionnelle.  Il fut boursier du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des  lettres du Québec. Il amène au sein de St-Pierre/Roussel le lyrisme de son violon et la vigueur de son archet.

 

 
10 JUIN : JEAN DÉSY

Spectacle littéraire Écrire était extravagant

Geneviève Amyot

La poète Geneviève Amyot, auteure du célèbre recueil Je t’écrirai encore demain (1994), a correspondu pendant les dix dernières années de sa vie avec Jean Désy, poète, romancier, essayiste et aventurier au long cours. De 1990 à 2000, ils ont échangé des lettres dans lesquelles ils évoquent leur rapport à l’écriture et à la littérature, leurs désirs, leurs combats, la vie de leurs enfants, leurs voyages, leurs interrogations existentielles, leurs déchirures. Accompagnés par le guitariste Frédéric Dufour, Jean Désy et Isabelle Duval liront certains des passages les plus éclairants de cette correspondance, publiée ce printemps aux éditions du Noroît sous le titre Que vous ai-je raconté?

 

Jean Désy

Conçu au Saguenay, avec quelque part dans ses gènes de l’Innu de Mashteuiatsh, arrivé à la littérature pour ne pas mourir, tout simplement, alors qu’il aurait pu être bouffé par l’univers rationaliste des seules sciences, Jean Désy a complété un doctorat en littérature et une maîtrise en philosophie après son doctorat en médecine. Il a passablement publié au cours des dernières années. Son dernier texte, en plus des correspondances avec Geneviève Amyot, est un roman intitulé Nepalium tremens, dont l’action se déroule au Népal, paru chez XYZ en septembre 2011. Jean Désy enseigne la médecine et la littérature à l’Université Laval et il continue de pratiquer la médecine, à la Baie-James plus particulièrement, chez les Cris. Il considère depuis trente ans maintenant que l’essentiel de la vie se doit d’être poétique.

 

Isabelle Duval

                                                 Crédit: Jean Désy

Conçue au Cameroun, née à Québec, arrivée en poésie pour continuer à naître, Isabelle Duval a complété diverses études en littérature québécoise, en création littéraire, en intervention pastorale et en enseignement du français et de la littérature à l’Université Laval. Elle a fait paraître certains textes dans L’Écrit primal et participe à des récitals de poésie en travaillant à futures publications. On a pu l’entendre lors du Printemps des Poètes en 2010 (Yaamaatim) et en 2011 (Invitation au voyage). Elle œuvre également comme cinéaste : son premier court-métrage, Le prêtre et l’aventurier, a été présenté à Québec, à Trois-Rivières, à Montréal et à Rimouski. De janvier à mai 2011, elle a reçu une bourse de la Ville de Québec (Première Ovation) pour l’écriture d’un autre scénario de documentaire. Une vidéo d’art liée à ce projet a d’ailleurs été présentée en décembre 2011 lors de l’événement Relève en Capitale, à Québec.

 

Frédéric Dufour

                               Crédit: Elias Djemil

Frédéric Dufour a étudié la guitare classique, le blues et la conception sonore. Au cours des années 2000, il a été guitariste et compositeur de Malkolm, un groupe alternatif aux accents progressif et ambiant qui s’est distingué sur la scène de Québec avec des prestations remarquées à Envol et Macadam, Pro-scène et CKRL. À l’automne 2011, Frédéric a composé et interprété la trame sonore de la vidéo d’art Ce que nous croy(i)ons d’Isabelle Duval, qui a été présentée lors de l’événement Relève en Capitale, à Québec. Cette collaboration artistique se poursuit avec le spectacle Écrire était extravagant, où Frédéric a composé une dizaine d’intermèdes musicaux qu’il interprète sur scène avec Isabelle Duval et Jean Désy. 

 
8 JUILLET : PIERRE NEPVEU ET ANNIE LANDREVILLE

Pierre Nepveu

Pierre Nepveu est poète, essayiste, romancier; il a aussi enseigné la littérature à l’Université de Montréal de 1978 à 2009. Comme poète, il est notamment l’auteur de Romans fleuves, de Lignes aériennes et des Verbes majeurs, tous parus aux Éditions du Noroît. Ses poèmes ont été traduits dans plusieurs langues et figurent dans de nombreuses anthologies au Québec et à l’étranger.                                     Ses essais, dont Intérieurs du Nouveau Monde, accordent  une place importante à la poésie d’ici dans sa situation québécoise et américaine. Une anthologie, La poésie québécoise des origines à nos jours, réalisée avec Laurent Mailhot et d’abord publiée en 1981, a été rééditée en 2007. Plus récemment, en 2011, paraissait une biographie, Gaston MironLa vie d’un homme, aux Éditions Boréal. Pierre Nepveu est membre de l’Académie des lettres du Québec; il a obtenu le prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre.

 

Annie Landreville


Annie Landreville est journaliste spécialisée en culture depuis plus de 20 ans : on peut l'entendre tous les matins sur les ondes de Radio-Canada avec l'équipe d'Info-réveil. Amoureuse des mots, elle a étudié et enseigné la littérature. Elle a publié un recueil de poésie et habite le Bas-Saint-Laurent depuis une quinzaine d'années.

                      

Accompagnement musical :

Duo Jazz avec Michel Donato - contrebasse et Robert Ménard – guitare


Michel Donato, contrebasse

Né à Montréal en 1942, Michel Donato a étudié la contrebasse au Conservatoire de musique du Québec à Montréal. Après un court passage à l'Orchestre symphonique de Montréal au début des années 1960 il s’est lancé dans une carrière prolifique comme musicien de jazz. Son jeu, sa virtuosité et sa maîtrise de la contrebasse l'ont amené à collaborer et à enregistrer avec les grands du jazz et de la chanson dont le Oscar Peterson Trio, Félix Leclerc ou encore Karen Young. Michel Donato participe régulièrement au Festival International de Jazz de Montréal, compose des œuvres pour son instrument ainsi que de la musique pour la télévision et le cinéma. Il enseigne la contrebasse à l’université de Montréal et à l’université McGill. En 1995, le FIJM lui a décerné le prix Oscar-Peterson pour sa contribution au jazz canadien. En 2007, il a été nommé membre de l’Ordre du Canada.

 

Robert Ménard, guitare

Musicien de jazz montréalais, Robert Ménard est connu pour sa texture soul. Il a eu l’occasion de participer à plusieurs événements musicaux comme le Festival International de Jazz de Montréal, le Festi-Jazz du Mont-Tremblant, le Festival de Jazz de d’Ottawa, l’Off festival de Jazz de Montréal, le Festival de Jazz de Québec, etc. Il a joué dans toutes les boites de Jazz de Montréal et participe à de nombreux projets musicaux en collaboration avec plusieurs musiciens tels qu’Alex Grogg, Guy Thouin, Eduardo Pipman, Lorrie Goodman, Serge Dionne et Mike Gauthier. Plus récemment, il se produit en duo avec Michel Donato.

 
22 JUILLET : DOMINIQUE DEMERS

Dominique Demers


Écrivaine, conférencière et formatrice, Dominique Demers a signé plus de cinquante œuvres de fiction pour enfants, adolescents et adultes. Elle a également été journaliste à L'actualité, enseignante à l'Université du Québec à Montréal, critique littéraire au journal Le Devoir, scénariste de long métrage et conteuse à la télé de Radio-Canada. C'est plus de métiers que sa célèbre Mlle C. !

Pour l’occasion, l’auteure nous entretiendra plus particulièrement de ses oeuvres pour adultes dont le roman Là où la mer commence, publié chez Québec Amérique, en 2011.

 

Accompagnement musical : Cordâme

Jean Félix Mailloux – contrebasse et compositions
Marie Neige Lavigne – violon
Julie-Odile - violoncelle
 



Cordâme est un trio très dynamique piloté par le prolifique Jean Félix Mailloux, qui se consacre à l’interprétation des compositions du contrebassiste. Le trio est formé de Marie Neige Lavigne (violon), Julie-Odile Gauthier-Morin (violoncelle) et de Jean Félix Mailloux (contrebasse). Cordâme explore les textures, le timbre et la sonorité propres aux cordes et fait naître des musiques évocatrices, riches en images, qui nous transportent facilement dans des folklores métissés. Le trio nous promet des concerts chargés d’émotion grâce à une musique subtile et sensible.

 
12 AOÛT : SERGE BOUCHARD ET MARIE-CHRISTINE LÉVESQUE

Serge Bouchard
 

                                                                                                                                       Crédit Ivanoh Demers

Anthropologue, écrivain, homme de radio, Serge Bouchard est un passionné d’histoire et d’amérindianité. Diplômé en anthropologie, d’abord chercheur dans le domaine des études nordiques, il a touché à de nombreux champs d’enquête, allant de l’ethnohistoire aux contextes contemporains des changements sociaux et politiques.

Depuis 1998, il anime Les chemins de travers à la Première Chaîne de Radio-Canada et depuis 2001, De remarquables oubliés, où il retrace les récits des occultés de l’histoire du Québec, du Canada ou plus largement de l’Amérique française. Il est également l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages, dont L'homme descend de l'ourse, Le moineau domestique, Les corneilles ne sont pas les épouses des corbeaux, Récits de Mathieu Mestokosho, chasseur innu. Son dernier ouvrage C'était au temps des mammouths laineux, est paru en février 2012.

 

Marie-Christine Lévesque

Marie-Christine Lévesque, co-auteure de Elles ont fait l’Amérique, a d’abord fait carrière comme conceptrice-rédactrice publicitaire, puis comme éditrice aux Éditions du passage où elle a notamment dirigé les Confessions animales, Bestiaire I et Bestiaire II de Serge Bouchard. Compagnons de vie, les auteurs préparent actuellement le deuxième tome des Remarquables oubliés : Ils ont couru l’Amérique.


 Accompagnement musical : Le Trio Populaire

Poizat - clarinette
Mallat - guitare
Kichou - percussions
 

Le Trio Populaire, ce sont trois musiciens du peuple : Tacfarinas Kichou, «le derbouki aux doigts d'or», allie la magie de l'Orient à la force de l'Afrique dans ses percussions; Pierre-Emmanuel Poizat, «le clarinettiste tornade», fait pleurer sa clarinette dans une étreinte sauvage; enfin, Joey «mitraillette» Mallat enflamme sa guitare de ses roulements endiablés.

 

 
26 AOÛT : MARJOLAINE POTVIN

Marjolaine Potvin

                                                                                                           Crédit Gérard Lalonde

Originaire de Gaspésie, Marjolaine Potvin y suit une formation d’infirmière. Elle vit et travaille à Montréal, puis en Algérie et au Maroc. Elle s’installe définitivement à Montréal, où elle élève ses trois enfants tout en faisant carrière dans l’enseignement en soins infirmiers au Collège de Maisonneuve. Elle profite de ses vacances estivales pour séjourner dans sa maison de Métis-sur-Mer qui inspire son imaginaire et son écriture.

 

Marjolaine Potvin sera accompagnée de Séguin-Poirier, artiste émailleur et illustrateur de la couverture de son livre

Né à Montréal en 1949 d’un père orfèvre joaillier et d’une mère artiste peintre sculpteur, Bernard Séguin-Poirier a baigné dès l’enfance dans une atmosphère artistique et culturelle dense. Il apprend le dessin, la sculpture, la peinture et l’orfèvrerie avant de se passionner pour l’émaillage des métaux. À 17 ans, il part parfaire sa formation en France, à Limoges, berceau de l’émail. Puis revient au Québec où il se consacre désormais à cet art.


Accompagnement musical : en collaboration avec Concerts aux Îles du Bic

Emma Tremblay-Noël - violoncelle
Mathilde Boucher - violon
 

 
16 SEPTEMBRE : JEAN-SIMON DESROCHERS ET STÉPHANIE PELLETIER

Stéphanie Pelletier 


Stéphanie Pelletier
est extraordinairement active dans le monde culturel. Depuis plusieurs années, elle cumule des expériences comme comédienne, improvisatrice, auteure, metteure en scène, animatrice d’ateliers, maître de cérémonie, etc. Elle est animatrice du Cabaret des auteurs, metteure en scène de la troupe de théâtre Maskirit au Cégep de Rimouski et agente de développement pour la troupe de Théâtre L’Exil. Sa nouvelle, Tu vas mourir, a été publiée dans le no 129 de la Revue Moebius et bientôt Please don’t pass her by paraîtra dans leur prochain numéro en hommage à Léonard Cohen. Elle a été médaillée d’argent au grand Slam de Montréal en septembre 2011. Son premier recueil de nouvelles Quand les guêpes se taisent paraîtra chez Leméac à l’automne 2012. La création littéraire et les arts de la scène sont au cœur des ses préoccupations.

                                                    

Jean-Simon DesRochers


Né à Montréal en 1976, Jean-Simon DesRochers s’est d’abord intéressé à la poésie. Il a fondé en 2003 la revue Dialogis et publié aux éditions Les Herbes rouges deux livres de poésie, L'Obéissance impure (2001) et Parle seul (Prix Émile-Nelligan 2003). Ses deux premiers romans, La Canicule des pauvres (2009) et Le sablier des solitudes (2011), en plus d’être retenus en finale de nombreux prix (Prix des libraires du Québec, Prix des collégiens, Prix du Gouverneur Général) ont remporté un vif succès critique et populaire. Jean-Simon DesRochers effectue aussi un doctorat en lettres.

 

*Stéphanie Pelletier et Jean-Simon Desrochers seront nos écrivains d’honneur lors du Vins & fromages bénéfice du CLAC le 15 septembre 2012

 

Accompagnement musical : La Belle et l’Ingénu

Cylia Themens -  chant, piano et flûte traversière
Sébastien Dupuis - guitare


la_belle_et_l__ingenu_2.jpg

 
Ce duo flûte traversière et guitare propose un mélange de jazz, de chansons populaires et de compositions originales. La simplicité créative et la complicité entre Cylia Themens et Sébastien Dupuis vous charmeront.

 
30 SEPTEMBRE : THIERRY LEUZY

Thierry Leuzy

Thierry Leuzy est né à Montréal. Adolescent de la rue, il a été militaire avant de se vouer à la danse, aux arts de la scène et maintenant à l’écriture. Il vit à Rimouski. Thure est son premier roman. Il est auteur invité au Festival du premier roman de Chambéry 2012 en France qui regroupe des auteurs francophones sélectionnés à travers le monde.


Accompagnement musical : Robin Servant - accordéon diatonique

 

Originaire d’Abitibi et maintenant installé à Rimouski, Robin Servant est un musicien, preneur de son et concepteur sonore autodidacte qui explore à la fois la musique traditionnelle et l’improvisation musicale. Actif au sein du collectif de musiques improvisées le GGRIL,  et de plusieurs formations de musique traditionnelle (La Baratte à beurre, Tord-vis, la Marée montante) il cherche à tisser des liens entre les traditions populaires et les musiques actuelles. Son travail s'organise autour de deux axes: partage de l'expérience et expérience de l'instant.